Le terme de Growth hacking apparu récemment n’a cessé de gagner en popularité. Il s’agit d’un ensemble de techniques de webmarketing visant à accélérer la croissance d’une entreprise sans générer de coûts importants.

Qu’est-ce que le growth hacking ?

Importé des Etats-Unis, le Growth Hacking signifie dans sa traduction littérale piratage de la croissance. Ce principe est fondé sur le modèle AAARR conçu par le business angel (investisseur dans des startups) américain Dave McClure (acquisition, activation, rétention, revenue, referral) où les métiers du web doivent travailler en collaboration pour mener une entreprise vers la croissance. Il diffère donc d’une vision plus classique de l’entreprise où la personne chargée d’attirer les internautes sur le site travaille séparément de celles agissant directement sur le site.

La tâche du Growth hacker consiste à se pencher sur chacune des 5 étapes différentes précitées et de tenter de déterminer les pistes à suivre pour maximiser la croissance de l’entreprise. L’avantage de cette technique est qu’elle a un coût avantageux et qu’elle peut rapidement donner des résultats dès lors que le Growth hacker est soigneusement choisi.

Ces techniques ont été mises en place par de nombreuses entreprises à travers le monde et sont devenues grâce au Growth Hacking des géants dans leurs domaines (Facebook, Dropbow, Airbnb, etc.).

Les 5 piliers du Growth Hacking

Comme il a été déjà précisé, le Growth hacking s’appuie sur 5 étapes essentielles et qui sont :

Acquisition

Cette étape consiste à trouver les meilleurs moyens de générer du trafic vers son site web. Le growth hacker doit mettre en œuvre les différentes techniques de SEM (searche engine merketing) comme le SEO ou le référencement naturel et le SEA ou référencement payant pour amener les clients potentiels vers le site web de l’entreprise. Il doit explorer les différents canaux par lesquels les visiteurs peuvent être conduits vers le site pour déterminer celui sur lequel il devra se focaliser.

Activation

Il est important de donner envie au visiteur de rester sur le site via le design qui doit être attractif. Il est aussi important de faire le tri entre les visiteurs qui tombent sur le site web par hasard et ceux qui le visitent de façon régulière en proposant la création d’un compte sur le site ou l’abonnement à une newsletter.

Retention

Il est important de donner envie au visiteur de revenir vers le site web. Pour ce faire, il existe plusieurs outils mais ils doivent être destinés aux visiteurs les plus réguliers et les plus intéressés. Les outils utilisés peuvent être l’e-mailing ou les offres spéciales par exemple.

Referral

Le but de cette étape est de faire en sorte qu’un prospect du site devienne à son tour un représentant de ce site et qu’il participe à le faire connaître en en parlant autour de lui et en partageant des publications sur les réseaux sociaux.

Revenue

Le but est de générer des profits en faisant payer le prospect pour un service. Il passe alors de prospect à client.

 

Comprendre le growth hacking en 3 minutes top chrono

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *